La Discipline du Corps Physique

La Discipline du Corps Physique
Write a comment

 

 Le corps physique n'est pas un ennemi de la justice. Au contraire, c'est un serviteur qui doit être apprivoisé et utilisé.

Jusqu'à un degré très élevé, chacun peut contrôler les choses suivantes dans son corps :

  1. la forme de son corps : le fait que l’individu soit léger ou maladroit, dépendra de lui ;
  2. sa taille : le fait qu'il soit mince et beau, ou gras et laid, dépendra de lui ;
  3. son poids : jusqu'à un degré élevé, le fait qu'il ait un poids normal ou un excédent de kilogrammes dépendra de lui;
  4. ses muscles : les muscles seront forts ou faibles selon que la personne pratique ou non des exercices physiques;
  5. ses dents : le fait que les dents soient propres ou non, ne dépendra pas de Dieu, mais de lui. Le croyant qui est engagé à plaire au Seigneur Jésus disciplinera son corps. Il contrôlera: 
  • ce qu'il mange,
  • quand il mange,
  • les quantités qu'il mange,
  • comment il mange.

 Il ne mangera pas ce qui l'empêchera de bâtir le corps physique le plus fort avec lequel servir le Seigneur. Sa devise sera : "Toute chose qui entre dans ma bouche doit être celle qui m'aidera à devenir le meilleur soldat que je puisse être pour la gloire du Seigneur Jésus. Je m'assurerai que chaque chose que je mange me donne la meilleure des apparences qui proclamera : "Je ressemble à Jésus."

Ayant ce but en vue, il se demandera devant chaque nourriture placée devant lui : "En mangeant cette nourriture, m'aidera-t-elle à devenir comme Jésus? et à ressembler à Jésus ?

Si manger une chose quelconque créera une mauvaise impression du Maître qu'il représente, il dira "non". Quand il a assez mangé, il doit dire "non" à toute invitation venant de lui-même ou d'ailleurs, le poussant à se servir une seconde fois. Il ne doit pas accumuler des kilogrammes en excès sur son corps, afin de plaire à quelqu'un qui serait offensé s'il ne mangeait pas. Il ne doit pas commettre le péché de gloutonnerie pour plaire à quiconque. Comment peut-il oser déplaire à Dieu et plaire à l'homme ? S'il a du poids en surplus, il doit immédiatement faire quelque chose à ce propos. Lorsque quelqu'un a dix ou quinze kilogrammes en plus et condamne la personne qui commet l'immoralité une fois, je me demande : "Qui doit-on le plus blâmer, celui qui pèche successivement parce qu'il commet le péché d'indiscipline avec la nourriture comme un mode de vie, ou celui qui commet une fois le péché d'indiscipline avec ses exigences sexuelles ?"

Lorsqu'un chrétien a décidé de jeûner, et qu'il commence à jeûner, et que quelque temps plus tard abandonne le jeûne à cause de la tentation de manger, celui-là est comme l'insensé qui met sa main à la charrue, mais regarde en arrière. Dieu ne prend point plaisir en de tels insensés. La famine est en grande partie un sentiment. Elle ne tuera pas. En fait, le sentiment s'évanouit quand on lui résiste.

Aucun croyant ne devrait juste manger ni n'importe où ni n'importe quand. Il doit chercher l'approbation de Dieu pour tout ce qu'il veut mettre dans le temple de Dieu qui est son corps.

Tous ceux qui veulent représenter le Seigneur doivent s'habiller d'une façon disciplinée. Leurs habits doivent être propres et présentables. Leurs corps doivent être lavés, et ils doivent paraître sérieux et responsables. Le croyant dont les dents ne sont pas brossées, dont le corps a une forte odeur à cause de la négligence, et que les habits font paraître comme un mendiant, ne peut être pris au sérieux par personne. Plusieurs personnes auront tendance à croire que, quel que soit ce qu'il a à présenter, cela ne peut pas être plus sérieux que ce que son apparence dit de lui. Un non-croyant a dit : "Par mon apparence et mon habillement, je dois prêcher mon évangile". Un croyant devrait-il développer une philosophie qui exige de lui moins que cela?

Nous savons que le corps peut être entraîné à servir dans n'importe quelle direction. S'il est entraîné à vouloir deux repas par jour, il trouvera cela suffisant, et s'il est entraîné à vouloir cinq repas par jour, il se plaindra quand on ne lui en donnera que quatre. S'il est entraîné à accepter la saleté, tu pourras passer des jours sans te laver, mais s'il est  habitué à être propre, il réagira lorsqu'on ne le lavera pas une fois toutes les vingt-quatre heures.

Il te revient de choisir ce à quoi tu voudrais que ton corps ressemble. Si tu veux que ton corps soit le meilleur représentant du Seigneur et serve les intérêts du Royaume, tu le traiteras durement et l'assujettiras pour en faire un serviteur. Le début du processus sera déplaisant, mais au bout de cela, tu auras un serviteur utile qui t'aidera à accomplir de grandes choses pour Dieu. Feras-tu quelque chose à ce propos ?

 

 

Say something here...
Cancel
Log in with
or post as a guest
Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.

Be the first to comment.

Author’s Posts

You may also like the following articles:

Image
Image
Image
0
Shares
0
Shares