LA GRATITUDE

LA GRATITUDE
Write a comment

 

La gratitude est une expression de reconnaissance. Elle vient d'un coeur qui sait qu'il ne mérite pas ce qu'il a.

C'est reconnaître que quelqu'un a fait quelque chose pour toi, alors qu'il n'en était pas obligé, et cette reconnaissance est exprimée.

 Jésus, l'exemple suprême

 Le Seigneur Jésus pria en disant : "Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants. Oui, Père, je te loue de ce que tu l'as voulu ainsi." (Matthieu 11:25-26).

 A une autre occasion, le Sauveur pria : "Père, je te rends grâces de ce que tu m'as exaucé" (Jean 11:41).

 Le Seigneur Jésus était Dieu, Il était vraiment Dieu, mais dès le moment où Il décida d'abandonner toute la gloire du ciel et de venir sur terre comme homme, Il perdit tout droit à toute chose au ciel. Il devint alors entièrement dépendant de la volonté du Père.

 Ainsi, lorsque le Père cacha ces choses à ceux qui se croyaient sages et qu'Il les révéla aux enfants, le Seigneur fut reconnaissant pour cela, et Il en remercia Son Père. La volonté de Dieu était en train de s'accomplir, et puisque le désir du Seigneur Jésus était de voir la volonté de Dieu s'accomplir, Il remercia le Père pour cela. Ensuite, Jésus remercia le Père de L'avoir écouté. C'est comme s'Il disait: "Père, je n'ai aucun droit d'être écouté, mais Tu m'as quand même écouté. Je Te suis reconnaissant et je Te remercie pour cela." Il n'exprima pas la gratitude dans le silence. Il l'exprima à voix audible. Il le dit afin que les autres l'entendent et connaissent l'attitude de son coeur à ce sujet.

La gratitude du Seigneur Jésus était une expression d'humilité. Il exprimait la dépendance. Il disait : "je n'ai aucun droit à ceci." Il n'était pas en train de rivaliser avec Dieu. Il était doux et humble de coeur. La gratitude est une expression de caractère que l'on rencontre souvent chez ceux qui sont doux et humbles de coeur. Les orgueilleux de coeur, qui sont une abomination à Dieu, ne sont pas reconnaissants.

 Jésus exige de la gratitude

 La Bible dit : "Comme il entrait dans un village, dix lépreux vinrent à sa rencontre. Se tenant à distance, ils élevèrent la voix, et dirent : Jésus, Maître, aie pitié de nous ! Dès qu'il les eut vus, il leur dit : "Allez vous montrer aux sacrificateurs. Et, pendant qu'ils y allaient, il arriva qu'ils furent guéris. L'un d'eux, se voyant guéri, revint sur ses pas, glorifiant Dieu à haute voix. Il tomba sur sa face aux pieds de Jésus, et lui rendit grâces. C'était un Samaritain. Jésus, prenant la parole, dit : Les dix n'ont-ils pas été guéris ? Et les neuf autres, où sont-ils ? Ne s'est-il trouvé que cet étranger pour revenir et donner gloire à Dieu ? Puis il lui dit : Lève-toi, va: ta foi t'a sauvé." (Luc 17:12-19).

 Ces lépreux étaient dans un besoin désespéré. Le Seigneur n'était pas obligé de les guérir. Lorsqu'ils crièrent à Lui, Il eut pitié d'eux et les guérit. Neuf d'entre eux étaient Juifs. Un était un Samaritain. Les Juifs prirent leur guérison pour acquise. Ils semblaient dire : "Il n'a fait que son travail," ou bien ils oublièrent Celui qui les avait guéris, étant joyeux d'avoir trouvé une nouvelle liberté. Ils voulaient la guérison. Ils n'avaient aucune place pour le guérisseur. Ils l'oublièrent. Ils n'avaient pas de temps pour Lui.

 Le Samaritain était différent. Lorsqu'il découvrit qu'il avait été guéri, ses pensées se détournèrent de lui pour se tourner vers celui qui l'avait guéri. Il retourna vers Jésus. Tout son être était rempli de louange. Il louait Dieu à haute voix. Il tomba sur sa   face aux pieds de Jésus. Il tomba devant le Seigneur Jésus. Il était vraiment humble. Il ne tomba pas seulement à Ses pieds. Il Lui rendit grâces. Le Seigneur lui donna la santé spirituelle en plus de la santé physique qu'il possédait déjà. Il fut doublement béni.

 Le Seigneur se demanda pourquoi les autres n'étaient pas venus Lui rendre grâces. Son coeur avait dû être blessé par le fait que n'étant pas revenus, ils avaient perdu la plus grande guérison. S'ils étaient revenus, chacun aurait reçu un don : la vie éternelle. En étant ingrats, ils l'avaient entièrement perdue.

 L'attitude du croyant

 Le croyant a une double responsabilité de gratitude envers le Seigneur. Il doit de la gratitude au Seigneur en tant que Créateur et soutien de la vie humaine, et il doit de la gratitude à Dieu en tant que Son Créateur et Soutien de la Nouvelle Vie.

 Tous les croyants devraient remercier Dieu pour:

 1. Les avoir créés. Il le fit de Sa propre initiative.

2. Tout ce qu'Il a donné afin de conserver la vie :

- L'air frais

- Le transport

- La nourriture

- Les amis

- Le logement

- La famille

- L'habillement

- Les voisins

 Se plaindre à propos du climat, du temps, etc, c'est interroger Dieu dans Sa souveraineté en tant que Créateur. Certaines personnes se plaignent quand il fait chaud, et se plaignent lorsqu'il fait froid ; elles se plaignent quand c'est sec, et aussi quand c'est humide. C'est triste. Aucun enfant de Dieu ne devrait oser adopter une telle attitude.

 Quand as-tu pour la dernière fois remercié le Seigneur pour t'avoir créé, et pour tout ce qu'Il t'a donné pour entretenir ta vie ? Est-ce de simples paroles comme "merci Seigneur," ou bien est-ce tout ton être qui est reconnaissant ?

 Si tu es profondément reconnaissant, toute ton attitude envers la vie changera radicalement. Tout d'abord, tu ne te plaindras pas. Tu ne te compareras pas positivement ou négativement à aucune autre personne. Tu te considéreras comme un individu distinct placé dans le monde de Dieu pour jouir de ce monde. Tu regarderas chaque nouveau jour comme un grand don de Dieu avec de bonnes oeuvres planifiées dès la fondation du monde pour toi afin que tu les accomplisses. Tu considéreras chaque minute comme une bénédiction, chaque fleur comme un don de Dieu pour embellir Son monde pour ta jouissance. Tu regarderas chaque être humain comme un héritier potentiel du glorieux royaume de Dieu et pour cela, tu remercieras Dieu pour lui ou pour elle. Tu considéreras chaque occasion comme une manifestation de la volonté souveraine de Dieu et pour toutes ces choses, il partira de tes lèvres une louange interminable.

 Deuxièmement, tu ne fuiras pas les situations difficiles. Tu Le remercieras pour elles et feras tout ce que tu peux pour coopérer avec Lui, afin que la situation continue selon Sa volonté.

 Troisièmement, tu ne te plaindras ni de ta taille, ni de ta famille, ni de ta nation, etc. Tu remercieras Dieu pour tout cela, puisque toutes ces choses font partie de la volonté gracieuse d'un Père plein d'amour. Tu diras avec le Seigneur : "Je te remercie, Père, car telle était Ta volonté gracieuse."

 Le croyant, au-delà de tout, remerciera le Seigneur pour la nouvelle vie dans le Seigneur Jésus. Penses-y un instant. Es-tu reconnaissant envers le Seigneur pour ton salut ? As-tu jamais vraiment pensé à ce que cela signifierait d'être sans Christ et voué à l'enfer ? Sais-tu ce que veut dire vivre sous la colère de Dieu ? Sais-tu ce que signifie être lié par le péché et être livré à tous les caprices et plaisirs du malin ? Si tu sais cela et toutes les autres choses terribles qui sont le lot de ceux qui sont sans Christ, tu seras reconnaissant envers Dieu de t'avoir sauvé. As-tu été béni en connaissant personnellement le Seigneur Jésus? Es-tu béni en étant enfant de Dieu et en sachant que tu es un héritier des promesses et du trône de Dieu ? Es-tu béni pendant que tu jouis de la paix et de la faveur de Dieu le Père ? Ton coeur est-il satisfait de savoir que le Saint-Esprit habite en toi ? As-tu jamais vu la position privilégiée que Dieu t'a accordée en Jésus Christ, en te permettant de Le servir et d'être co-équipier avec Lui pour accomplir le travail le plus important sur terre ? T'es-tu jamais saisi du privilège que Dieu t'a donné d'appartenir à Sa famille ? Si jamais ton coeur a été saisi de joie par cela et par toute la multitude d'autres privilèges qui t'appartiennent dans le Seigneur, ton coeur s'élèvera dans une reconnaissance (gratitude) continue et spontanée envers Dieu.

 La chose triste est que plusieurs croyants prennent leur salut tellement à la légère. Quelquefois, ils font comme si Dieu avait fait une erreur en les sauvant. Ils murmurent et parlent des limitations de la marche chrétienne comme pour dire à Dieu : "Dieu, pourquoi m'as-Tu sauvé ? Ma vie aurait été plus satisfaisante si Tu n'étais pas intervenu." Ils se plaignent des autres frères comme pour dire à Dieu: "Pourquoi ne m'as-tu pas laissé dans le monde ? Je trouve les non-croyants plus agréables et leur compagnie plus satisfaisante." Plusieurs croyants se plaignent de la volonté de Dieu dans leur vie comme pour dire : "Dieu, j'aurais fait de meilleurs plans pour ma vie que ceux que Tu as fait pour moi." Ils se plaignent à propos de ceci et de cela comme pour dire : “Dieu, j'aurais fait, de meilleurs plans pour ma vie que ceux que Tu as faits pour moi." Ils se plaignent à propos de ceci et de cela comme pour dire finalement : "Dieu, Tu as mis ma vie en confusion, mais, puisque Tu es plus grand que moi, je me plie devant Toi, car que puis-je faire ?"

 Une telle attitude envers la vie trahit une profonde ingratitude. C'est aussi une preuve d'orgueil, d'aveuglement, de mépris envers Dieu de prendre les dons de Dieu pour acquis.

 Si c'est là l'attitude de ton coeur, tu peux dire : "Gloire à Dieu, merci Père," à des moments de joie passagère, mais à de telles louanges et actions de grâces momentanées, Dieu ne prend point plaisir. Ceux qui connaissent leur Dieu savent qu'Il ne peut pas Se tromper, ils savent que tout ce qu'Il fait est correct et qu'aussi longtemps qu'ils L'aiment, Il accomplira tout pour le mieux de leur intérêt, pour les rendre à l'image du Seigneur Jésus. De tels croyants suivront alors les instructions de la Bible qui disent :

  • "Rendez grâces en toutes choses, car c'est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus-Christ." (1 Thessaloniciens 5:18).
  • "Celui qui offre pour sacrifice des actions de grâces me glorifie." (Psaume 50:23).
  • "Je louerai l'Eternel à cause de sa justice, je chanterai le nom de l'Eternel, du Très Haut." (Psaume 7:18).
  • "Je t'offrirai un sacrifice d'actions de grâces, et j'invoquerai le nom de l'Eternel." (Psaume 116:17).
  • "Par lui, offrons sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c'est-à-dire, le fruit de nos lèvres qui confessent son nom. (Hébreux 13:15).

 Ils se joindront à l'apôtre Paul dans les actions de grâces au Seigneur pour tous les frères, car il rendit grâces au Seigneur en disant :

  • "Je rends à mon Dieu de continuelles actions de grâces à votre sujet, pour la grâce de Dieu qui vous a été accordée en Jésus-Christ." (I Corinthiens 1:4). Ces actions de grâces n'étaient pas rendues à cause de la perfection de l'église, car les Corinthiens étaient loin de la perfection.
  • "Je rends grâces à mon Dieu de tout le souvenir que je garde de vous." (Philippiens 1:3).
  • "Nous rendons continuellement grâces à Dieu pour vous tous." (1 Thessaloniciens 1:2).

As-tu jamais remercié le Seigneur pour chaque croyant ? Manquer de le faire serait une manière de dire que celui-là est tellement mauvais, qu'il serait mieux pour lui, pour toi et pour toute la cause de l'Evangile qu'il ne fût jamais croyant. Ce serait dire que Dieu a fait une erreur de la destiner à la vie éternelle et que le Saint-Esprit a eu tort de le convaincre, de le persuader et de le convertir. Peux-tu prendre une telle attitude ?

La gratitude envers les autres

Ceux qui sont reconnaissants envers le Seigneur le seront aussi pour toute chose qu'ils recevront des créatures et des enfants de Dieu. Ils seront reconnaissants pour toutes choses, grandes ou petites. Ils seront reconnaissants pour l'amour qu'on leur témoigne chaque jour. Ils seront reconnaissants pour les visites, pour les paroles d'encouragement, pour les dons, pour la nourriture, pour tout ce qui est fait pour eux. Ils diront toujours merci, non pas avec légèreté, mais du fond de leur coeur. 

En retour, ils feront tout ce qu'ils peuvent pour faire la même chose aux autres. La gratitude sera impartiale, elle coulera envers tous les hommes pour tous les dons, petits ou grands. Elle sera exprimée dans "merci mon cher frère", ou "merci ma chère soeur". Ce merci ne sera pas des mots, mais ils permettront à leur être tout entier de couler vers le Seigneur et vers la personne.

La gratitude sera personnelle. Ils ne recevront pas de cadeau de quelqu'un et diront juste : "Gloire à Dieu". Ils diront à la personne qui a été utilisée par le Seigneur pour leur donner ce cadeau, "merci pour cette offre". Celui qui est reconnaissant cherchera toujours des moyens pour exprimer sa gratitude. Je trouve que plusieurs personnes qui sont avares et irréfléchies blessent les gens par leurs paroles.

Par exemple, plusieurs reçoivent un cadeau et disent : "Merci". Ils pouvaient dire : "Merci beaucoup, mon cher frère". Même lorsque le don satisfait les besoins de plusieurs, ils garderont plutôt le silence, alors que ceux qui ont beaucoup appris du Seigneur diront : "Merci encore pour le don. Il a pourvu à mon besoin de telle façon et de telle autre."

De cette manière, la gratitude est le fruit d'un long apprentissage. Tu ne peux pas la trouver chez des arbres spirituels stériles. Es-tu de ce genre ?

Commence aujourd'hui et fais quelque chose à ce propos. En marchant plus profondément avec le Seigneur, tu seras progressivement et spontanément reconnaissant pendant que le Saint-Esprit est à l'oeuvre en toi. Je suggère que tu t'appliques toi-même à une discipline par une épreuve de revêtement de la gratitude de la façon suivante :

 1)        Ecris dans un cahier réservé pour cela mille choses pour lesquelles tu es reconnaissant envers le Seigneur.

 2)        Ecris cinquante lettres de reconnaissance aux gens qui ont été une bénédiction pour toi, mais à qui tu n'as jamais montré clairement que tu as apprécié ce qu'ils t'ont fait.

 3)        Jour après jour, ouvre tes yeux et toute ta personnalité aux situations dans lesquelles tu peux dire : "Merci Seigneur" et aussi "Merci Monsieur, ou Madame, ou Mademoiselle".

 Finalement, le lépreux reconnaissant avait reçu une bonification de guérison. Fais de la gratitude ta manière de vivre et tu recevras des bonifications du Seigneur et de ceux qu'Il a créés.

Que Dieu te bénisse !

 


Imprimer   E-mail
Say something here...
Cancel
Log in with
or post as a guest
Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.

Be the first to comment.

Author’s Posts

You may also like the following articles:

Image
Image
Image
0
Shares
0
Shares