Sois un serviteur ou mieux encore, un esclave (Z.T. Fomum)

Sois un serviteur ou mieux encore, un esclave (Z.T. Fomum)
Write a comment

Il est triste de voir à quel point les gens veulent dominer sur les autres. Ils veulent exercer leur influence. Ils veulent qu’on les traite comme des seigneurs. Voilà leur manière de chercher la grandeur. Le Seigneur Jésus donna une prescription contraire.

Il dit :

“Vous savez que ceux qu’on regarde comme les chefs des nations les tyrannisent, et que les grands les dominent. Il n’en est pas de même au milieu de vous. Mais quiconque veut être grand parmi vous, qu’il soit votre serviteur ; et quiconque veut être le premier parmi vous, qu’il soit l’esclave de tous. Car le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs” (Marc 10 : 42-45).

Rechercher l’honneur et la célébrité dans le monde, désirer être reconnu par le monde est une chose tragique pour un enfant du Royaume. Chercher à être honoré par l’Eglise, chercher la position de chef parmi les enfants de Dieu est pire encore. Toute personne de ce genre ne peut pas porter du fruit qui demeure.

Il est dit du Seigneur Jésus qu’Il S’est vidé Lui-même (de toute la gloire et de la puissance qu’Il avait au ciel), a pris la forme d’un esclave et est devenu obéissant jusqu’à la mort, afin de sauver une humanité perdue, brisée, indigne et ingrate. Quiconque veut porter du fruit abondant et qui demeure doit suivre Son exemple. Toute autre chose ne produira que du bois, du foin et du chaume.

Un évangéliste qui est serviteur voit combien les gens sont séparés de Dieu. Il ne s’en plaint pas. Il ne critique pas. Il n’expose pas leur faiblesse, leurs fautes et échecs. Il ne leur montre pas combien il est meilleur qu’eux. Son coeur se porte vers eux. Il y a un cri dans son coeur et ce cri est : “Comment puis-je les servir ?” Comment puis-je faire partie de l’équipe de sauvetage de Dieu pour eux ?” C’est dans cet esprit qu’il va vers eux. Ils pourraient ne pas l’aimer mais il les aimera. Ils pourraient ne pas le vouloir; mais il les voudra. Il pourraient dire du mal de lui, lui, dira du bien d’eux. S’ils sont lents à comprendre ou bien liés par un péché ou un autre, il ne discutera pas de leurs faiblesses avec d’autres gens. Il se tournera plutôt vers le Seigneur et comme Moïse d’antan, implorera Dieu disant:

“Ah ! Ce peuple a commis un grand péché. Ils se sont fait un dieu d’or. Pardonne maintenant leur péché ! Sinon, efface-moi de ton livre que tu as écrit” (Exode 32 : 31-32).

Il continuera à plaider avec Dieu pour qu’Il change les coeurs des gens, et il continuera à plaider avec les gens pour qu’ils changent leurs coeurs envers Dieu. Il éprouvera une douleur profonde pendant que les gens résistent à l’action de Dieu. Il expérimentera par ailleurs une grande joie pendant qu’ils se repentent et se tournent vers Dieu. Il y a très très peu d’évangélistes dans le monde aujourd’hui par ce standard.

Ainsi, le serviteur cherche :

  1. à servir,
  2. à se livrer lui-même;

peu importe qu’il soit apprécié ou non. Il ne se sent jamais insulté car il ne recherche jamais l’honneur. Si ses services sont rejetés, il plaide pour qu’ils soient acceptés et travaille dur pour améliorer ce qu’il a à offrir afin que cela soit mieux accepté.

Un serviteur se prépare bien afin de servir efficacement. Jésus passa trente ans dans la préparation silencieuse avant de paraître en public. Il faut que le serviteur soit rempli du Saint-Esprit. Rien d’autre ne peut compenser cette lacune. Aujourd’hui, nous voyons dans l’oeuvre tellement de choses qui peuvent être attribuées :

  1. à la technologie avancée,
  2. à une bonne planification,
  3. à du travail laborieux,
  4. à la discipline,
  5. ..

cependant, nous voyons à peine ce qui peut être réellement attribué au Saint-Esprit. Je vais te poser une question : “L’oeuvre que tu es en train de faire pour Dieu, continuerait-elle si le Saint-Esprit se retirait d’elle ? Se pourrait-il qu’Il Se soit retiré depuis longtemps mais que tu aies continué avec la force de l’établissement et de la routine du passé ?” Cherche le Seigneur à ce sujet, et ne te donne aucun répit jusqu’à ce que tu aies entendu Son verdict. Si tu continues sans la présence manifeste du Saint-Esprit, de ton oeuvre résultera: du bois, du foin et du chaume. Ce que le Saint-Esprit fait demeure. Cela ne peut pas être renversé.

Le Seigneur Jésus était anxieux de voir toute l’oeuvre produire du fruit abondant et qui demeure. Il savait qu’il n’y avait aucun moyen d’y parvenir si on laissait de côté le besoin d’une vie remplie de l’Esprit. Il le démontra par Sa propre vie car Il ne débuta pas son ministère public avant que le Saint-Esprit ne descende sur Lui au Jourdain. Il fut alors conduit par le Saint-Esprit dans le jeûne de quarante jours après lequel,

“revêtu de la puissance de l’Esprit, il retourna en Galilée, et sa renommée se répandit dans tout le pays d’alentour” (Luc 4 : 14).

Il insista aussi que les disciples ne commencent pas l’oeuvre de la conquête du monde jusqu’à ce qu’ils soient remplis du Saint-Esprit. Il leur dit:

“ainsi il est écrit que le Christ souffrirait, et qu’il ressusciterait des morts le troisième jour, et que la repentance et le pardon des péchés seraient prêchés en son nom à toutes les nations, à commencer par Jérusalem. Vous êtes témoins de ces choses. Et voici, j’enverrai sur vous ce que mon Père à promis; mais vous, restez dans la ville jusqu’à ce que vous soyez revêtus de la puissance d’en haut” (Luc 24 : 46-49).

La puissance d’en haut en tant qu’expérience initiale et en tant qu’expérience continuelle est indispensable pour être un serviteur. Quiconque n’a jamais été baptisé dans le Saint-Esprit et qui n’est pas présentement rempli du Saint-Esprit ne peut pas servir Dieu. Tout ce qu’il fait contribue à disperser. Il ne peut pas rassembler. Le péché et le “moi” obstruent la voie de la plénitude du Saint-Esprit. Tous ceux qui sont emprisonnés d’une manière ou d’une autre par le péché ou le “moi” ne peuvent porter du fruit qui demeure. Ils pourraient être doués. Ils pourraient avoir beaucoup d’attributs positifs, mais leur fruit n’atteindra pas la maturité. C’est l’oeuvre de l’imagination des hommes et de l’astuce ou de l’ingéniosité du coeur. Elle est absolument inutile pour Dieu.

Ainsi, un serviteur qui a été rempli du Saint-Esprit, qui est en train d’être rempli du Saint-Esprit et qui est conduit et régi par le Saint-Esprit portera la qualité et la quantité de fruit qui recevra l’approbation de Dieu. Tous les autres travaillent en vain.

 

Say something here...
Cancel
Log in with
or post as a guest
Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.

Be the first to comment.

Author’s Posts

You may also like the following articles:

Image
Image
Image
0
Shares
0
Shares